CAREME EN FRERES

Vendredi 26 février :

le Fils unique ou la clef de l’histoire

Benoit Huré
"La fraternité, c'est une manière de dire à chacun qu'il est utile"
Vendredi 26 février

Benoit Huré est agriculteur de formation. II a poursuivi une carrière en politique en tant que maire, président du conseil département des Ardennes, et également comme sénateur des Ardennes.

Dans cette émission de 12 minutes sur RCF consacrée à la fraternité, il nous parle de la nécessité de faire attention aux autres en citant notamment la dernière encyclique du pape François.

La fraternité, pour Benoit Huré, est un état d'esprit, une attention aux autres.

Il nous partage ses réflexions et quelques souvenirs de vie fraternelle.

Capture.JPG

La famille Baron
"La famille est le lieu de l'attention aux autres"
Jeudi 25 février

Chaque jeudi de Carême, des familles du diocèse témoignent de leur vie de famille. En ce jeudi 25 février, Marie-Jo et Edouard Baron, ainsi que leurs 3 enfants, Agathe 7 ans, Arthur 5 ans, Alice 3 ans, partagent sur la fraternité. Ils font partie de l'Espace Missionnaire Reims-Est.

« Peut-être n’en sommes-nous pas toujours conscients, mais c’est précisément la famille qui introduit la fraternité dans le monde ! » souligne le pape François, dans Amoris Laetitia.

Vivre la fraternité en famille, vous diriez que c’est…

Apprendre le PARDON, le PARTAGE, la bienveillance et l’AMOUR
Au sein du couple et de la famille, il y a beaucoup d’Amour mais il y a aussi des disputes et des tensions. Nous essayons d’apprendre en famille à se demander pardon toutes les fois où nous blessons les autres. Ça va dans le sens enfants – parents mais aussi parents – enfant sans oublier enfants – enfants. C’est magnifique. La famille est avant tout le lieu où l’Amour est transmis partagé et vécu au quotidien par des gestes des attentions. C’est un lieu où l’on fait attention à l’autre par le partage et la bienveillance.
 
Qu’est-ce qui est source de joies dans votre vie de famille ?

Un parcours de catéchisme proposé par Agnès de St André qui s’appelle Dieu fait pour nous des Merveilles que l’on fait en famille régulièrement
Les moments de rigolades et de partages tous les 5. Que c’est bon, surtout en ce moment.
 
A l’inverse, qu’est-ce qui est source de peines dans votre vie de famille ?

Les chamailleries entre frère et sœurs, les méchancetés

Comment cultivez-vous les liens fraternels dans votre famille ?

On cultive les liens fraternels dans la prière en famille où l’on se confie mutuellement au Seigneur. Le tableau des services où chaque enfant à tour de rôle, met ou débarrasse la table.

Le pardon en famille c’est…

C’est beau, c’est magnifique, c’est vrai et sincère.
Nos enfants nous impressionnent dans ces moments.
Nous leur apprenons qu’on peut blesser les autres sans faire exprès mais qu’il faut toujours demander Pardon. Ils commencent à le faire vraiment spontanément.

« A partir de cette première expérience au sein de la fraternité, nourrie par les liens d’affection et par l’éducation familiale, le style de la fraternité rayonne comme une promesse sur toute la société. » écrit le pape François dans Amoris Laetitia.

… Et pour vous, quelle fraternité votre famille entretient-elle avec le reste du monde ?

Nous essayons en famille et humblement de faire attention aux plus pauvres.
Dire bonjour, faire un sourire et Donner à manger à un SDF croisé dans la rue est maintenant monnaie courante pour nos enfants. C’est eux qui nous le rappellent et ils ont le sourire. Magnifique… !!!

Auriez-vous une prière que vous aimez dire en famille, à nous partager ?

Prière récitée en famille le soir :
Jésus, je t’aime.
Viens dans ma maison, elle deviendra ta Maison !
Amen
Puis, un chant que nous aimons chanter en famille :
Le Seigneur est mon Berger.
 
Merci !

La fraternité avec la

Communion Notre-Dame d'Alliance
"J'étais écroulée, mais aujourd'hui, grâce aux autres je tiens debout"
Mercredi 24 février

Chaque mercredi de Carême, des personnes du diocèse qui ont rencontré des difficultés dans leur vie racontent comment le partage fraternel les ont aidées à rebondir.
En ce mercredi 24 février, Uschi de Reims, témoigne de la manière dont elle est restée fidèle à son sacrement de mariage après son divorce. Elle évoque comment la Communion Notre-Dame de l'Alliance lui a permis de se relever.

Prière des Foyers à la Communion Notre-Dame de l'Alliance


Dieu, notre Père, nous te rendons grâce ;

Homme et femme tu nous as créés ; en toi est la source de la vie, en toi le secret de l’amour.
Nous te prions de bénir toutes les familles de la terre. Bénis les époux et les pères de famille, à l’image de saint Joseph, homme juste, serviteur fidèle. Bénis les épouses et les mères, à l’image de Marie, servante du Seigneur, Mère du Bel Amour. Bénis les enfants, petits et grands, à l’image de l’Enfant Jésus, qui grandissait en taille, en sagesse et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Seigneur Jésus, Fils bien-aimé du Père, nous te rendons grâce ;
Tu as aimé l’Église et tu t’es livré pour elle, dans une alliance irrévocable.Souviens-toi des époux dont tu as sanctifié le mariage. Qu’ils soient fidèles à la parole donnée et au sacrement reçu, heureux d’aimer pour toujours, capables de s’ouvrir au pardon quand ils ont été blessés et blessants. Souviens-toi des couples désunis, des époux séparés ou divorcés, des enfants blessés et des enfants révoltés. À chacun d’eux, fais le don de ta paix. Toi, le Ressuscité, guéris les blessures de leur cœur. Que leur croix, unie à la tienne, devienne féconde.

Esprit Saint, Esprit du Père et du Fils, nous te rendons grâce ;
En toi nous est donnée la joie promise par Jésus.
Révèle aux hommes et aux femmes de ce temps la beauté et la sainteté de la vocation d’époux et de parent. Conduis les couples vers une alliance toujours plus vraie et plus profonde.
Confirme le Oui de ceux qui sont mariés dans le Seigneur. Ô Marie, comblée de la grâce de Dieu, porte auprès de lui notre prière.
Toi, notre Mère, Notre-Dame de l’Alliance, dans le bonheur d’être ensemble comme dans l’épreuve de la solitude, de la séparation, du veuvage, donne-nous de croire que l’amour est plus fort que la mort et que nous formerons un jour une seule famille dans la joie de Dieu.

Amen.

Abbé Baptiste Bienvenu
"Vivre entre frères est très libérant"
Mardi 23 février

Chaque mardi de Carême, des prêtres du diocèse partagent ce que la fraternité leur inspire. En ce mardi 23 février, l'Abbé Baptiste Bienvenu, répond à nos questions.


Votre définition de la fraternité

Parler de fraternité, c’est d’abord reconnaître que notre vie vient d’un seul et même Père. C’est donc reconnaître qu’il n’y a pas de vie humaine qui ait plus de valeur qu’une autre. La fraternité s’accueille et se reçoit : c’est un don. Je ne « veux » pas qu’untel soit mon frère, je dois le recevoir comme frère.

Un combat dans la vie fraternelle

La jalousie. Comme dans toute fratrie, nous sommes tous parfois tentés de nous considérer comme le « mal-aimé », de croire que l’autre est le « chouchou » parce que tout semble lui réussir : dans sa vie personnelle, familiale, professionnelle, dans ses relations, dans sa prière. Alors naît cette jalousie, qui tue notre relation fraternelle mais aussi notre relation au Père ! Pas d’enfantillage…! Notre Père nous aime tous différemment, bien sûr, mais il nous aime tous infiniment.
 
Une joie dans la vie fraternelle

Vivre entre frères est très libérant. Normalement, il n’y a aucune relation de « séduction », on n’a pas besoin de se faire bien voir. Nous savons que nous avons tous nos qualités et nos défauts, cela doit nous aider à être en vérité les uns avec les autres. Ensemble, nous pouvons communier aux joies et aux peines des uns et des autres, et trouver un grand soutien lorsque nous en avons besoin.
 
Quelle différence entre amitié et fraternité ?

L’amitié se choisit, la fraternité se reçoit. On peut choisir de se rapprocher d’une personne et de cultiver des liens privilégiés avec elle, mais on ne choisit pas son frère, sa sœur. Je choisis tel ami (surtout pour ses qualités !) mais je reçois tel frère (malgré ses défauts…!!) pour grandir dans un amour gratuit.
 
Une citation biblique qui nourrit votre vie fraternelle.

Psaume 132 :
Oui, il est bon, il est doux pour des frères
de vivre ensemble et d'être unis !
On dirait un baume précieux, un parfum sur la tête,
qui descend sur la barbe, la barbe d'Aaron,
qui descend sur le bord de son vêtement.
On dirait la rosée de l'Hermon
qui descend sur les collines de Sion.
C'est là que le Seigneur envoie la bénédiction,
la vie pour toujours.

La vie fraternelle, quand elle est bien vécue, dans l’unité, rayonne comme un parfum de bonne odeur. Elle console et réjouit ceux qui la vive, mais aussi ceux qui rencontrent les frères. Elle fait envie !
 
Une figure de frère (ou de sœur) qui est un repère pour vous.

Jésus ! « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? » Réponse : Mt 12, 50. J’aspire à être le frère de Jésus : c’est lui qui m’apprend à vivre en enfant de Dieu et en frère avec les autres.

Une lecture qui vous a aidé à

approfondir ce thème.

Sagesse d’un pauvre, Eloi Leclerc.


Excellent guide dans notre relation à Dieu et à nos frères. Nous pouvons parfois croire qu’il faut nous éloigner de nos frères pour mieux nous approcher de Dieu, c’est une illusion ! « Le Seigneur est là où sont tes frères ».

Un chant qui vous inspire la fraternité.

« Que soit parfaite notre unité » (D341-1), CNPL, Didier Rimaud, Jacques Berthier.


Ce chant fait écho à la recommandation de Jésus à ses disciples au moment du lavement des pieds : « À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jn 13, 35).

Quand on vous dit fraternité dans l’art (cinéma, musique, peinture…), vous pensez à…

« Le Retour du fils prodigue », de Rembrandt.


Nous connaissons bien ce tableau. Tout à fait au centre, il y a un jeune homme dans l’ombre, qui regarde la scène de réconciliation entre le fils et son Père, en hésitant toutefois à prendre part à cette scène. Nous pouvons y voir le fils aîné de la parabole qui peine à se réjouir du retour de son frère. Ce tableau nous invite, je pense, à nous émerveiller du chemin des uns et des autres et à nous abreuver ensemble, en frères, à la même source de Miséricorde.

Soeur Anne-Joseph
La fraternité à l'Abbaye du Val d'Igny
"Le monastère : un laboratoire de fraternité"
Lundi 22 février

Chaque lundi de Carême, des religieuses et religieux du diocèse témoignent de la manière dont ils vivent la fraternité dans les joies et les difficultés.
En ce lundi 22 février, Soeur Anne-Joseph, soeur à l'Abbaye Notre-Dame du Val d'Igny (Arcis-le-Ponsart) depuis 15 ans, raconte la manière dont elle vit la vie fraternelle au sein de sa communauté.

Bernard & Cécile : la fraternité dans la mission
Dimanche 21 février

Comme chaque dimanche de Carême, des membres de la fraternité des missionnaires diocésains partagent un verset de la Bible qui évoque pour eux la fraternité, et témoignent de ce qu'ils vivent en lien avec ce verset.

Pour ce premier dimanche de Carême, Bernard Leclercq, diacre, et son épouse Cécile, partagent autour de l'importance de l'accueil, du partage et de la proximité en mission.

1ère Conférence de Carrême
19 février 2021

les deux frères ou la trame secrète de l’histoire du monde

La fraternité selon Sébastien, catéchumène
19 février 2021

Sébastien, 43 ans, est marié et père de deux enfants. Ouvrier viticole à Verzenay, il sera baptisé dans la nuit de Pâques à l’église Sainte-Bernadette de Tinqueux. Il nous parle de la manière dont il a été accueilli dans l'Eglise, et comment sa foi change désormais son rapport aux autres. 

Pour vous, c'est quoi la fraternité ? 
18 février 2021

 

La devise républicaine est liberté, égalité, fraternité. Nous avons demandé aux passants ce que signifie pour eux la fraternité. Voici ce qu'ils nous disent. 

Mercredi des cendres

Mercredi des Cendres - 17 février 2021

Aujourd'hui, c'est le Mercredi des Cendres. Entrons dans ce parcours de Carême sur la fraternité.
Mgr Eric de Moulins-Beaufort présente ce chemin de Carême.
Pendant 40 jours, vous y découvrirez la richesse du diocèse. Vous y découvrirez la force de la grâce du Christ à l’œuvre dans des vies concrètes à travers une série de témoignages. 

Belle entrée en Carême !