top of page

BILLET DU PÈRE FRANÇOIS

Photo du P.  François pour le site.jpg

 

 

Chers paroissiens,

 

Aujourd’hui, l’évangile du premier vendredi de l’Avent (Mt 9, 27-31) rapporte la guérison de deux aveugles : ils se sont mis à suivre Jésus qui est en route en le suppliant de les prendre en pitié et, lorsque Jésus est entré dans la maison, alors ils peuvent vraiment s’approcher de lui et confesser leur foi. Il les touche, ils sont guéris et, une fois sortis, ils ne peuvent s’empêcher de parler de Jésus autour d’eux.

 

Aujourd’hui, le Seigneur ressuscité marche sur toutes les routes humaines ; ceux qui se mettent à le suivre, parce qu’ils ont foi en lui, se laissent conduire jusque dans la maison de l’Eglise dans le désir d’être guéris de leur aveuglement et toujours le Seigneur répond selon la mesure de leur foi. L’expérience intime des « sacrements de la route », - les sacrements du Pardon et de l’Eucharistie -, est si bouleversante qu’elle ne peut être tue ; elle s’exprime par une vie transformée, qui est certainement le premier témoignage, mais qui appelle aussi celui de la parole, plus que jamais nécessaire.

 

Dans la nuit de Noël, le signe qui est donné aux bergers par l’ange du Seigneur est sans équivoque : « Vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire ». Celui qui est descendu du Ciel a assumé la totalité de notre vie humaine, hormis le péché, jusque dans la mort, et son corps sera enveloppé d’un linge comme dans la crèche ; ressuscité, il ne cesse de se donner lui-même sous le signe du pain pour qu’à son contact réel nos vies soient converties en offrandes qui éclairent et nourrissent autour d’elles.

 

Il ne nous reste plus que trois semaines pour nous préparer à célébrer ce Mystère de l’amour divin et à l’accueillir, tel qu’il se révèle à nous, si du moins nous reconnaissons que nous sommes des pauvres au milieu de la nuit. La confession de l’amour de Dieu par celle des péchés conduit irrésistiblement à le célébrer dans l’Eucharistie. Puissiez-vous être nombreux à en faire l’expérience jusque dans la nuit de Noël pour être, au milieu des vôtres, les témoins fidèles de la vraie Lumière.

 

Dans ce temps de joyeuse attente, de nombreuses propositions vous sont faites pour vous rencontrer et passer ensemble un moment fraternel et heureux : marché de Saint-Nicolas à l’ermitage Saint-Walfroy, concerts à Sedan, à Francheval, à Mouzon et à Carignan, repas pour les personnes isolées à Balan, après-midi de jeux à Pouru-Saint-Remy, chemin de crèches dans la paroisse Saint-Walfroy, exposition de crèches à Floing et à l’abbatiale de Mouzon…

 

Enfin, nous n’oublierons pas les agriculteurs et les membres de la Confrérie Saint-Eloi qui fêtent demain leur saint patron à Carignan ni les pompiers qui se réuniront à Mouzon et à Margut pour célébrer la mémoire de sainte Barbe. Nous leur sommes très reconnaissants du travail qu’ils accomplissent au service de tous.

 

Avec notre amitié fraternelle

 

Père François Pinon et l’équipe pastorale

bottom of page