ANNEE SAINT JOSEPH

Du 8 Décembre 2020

au 8 Décembre 2021

tempFileForShare_20210202-184134_edited.
35_edited.jpg

Joseph à travers les Evangiles.

 

Pour ceux que ça intéresse il est possible de lire les chapitres 1 et 2 de Luc et Matthieu, 

 

Pour Matthieu, Joseph écoute Dieu ; il se lève, agit, mène, conduit.

Pour Luc, Joseph ne comprend pas toujours Jésus...

1- Chez Matthieu :

Chez Matthieu nous apprenons que Joseph est descendant du roi David (Mt1,1), (Mt 1,20), qu'il est l'époux de Marie (Mt 1,16), que c'est un homme droit (Mt 1,19), que l'Ange du Seigneur (Dieu) lui apparaît en rêve (Mt 1,20), (Mt 2,13), (Mt 2,19), que c'est lui qui donne son nom à Jésus (Mt 1,21), (Mt 1,25), qu'il écoute Dieu (Mt 1,24), qu'il se lève (Mt 2,21) et qu'il agit en protégeant, quitte à abandonner beaucoup - village, famille, pays -, qu'il fait la volonté de Dieu (Mt 2,14), (Mt 2,20), qu'il s'établit dans la ville de Nazareth (seulement après le retour d'Egypte) (Mt 2,23), qu'il est charpentier (Mt 13, 55)...

     Petit bilan :
Pour Matthieu, Joseph est un personnage important. Il est ouvert à Dieu et se laisse guider par Lui (apparition, songes). En Joseph, Dieu est déjà à l'oeuvre...
Pour Matthieu, Joseph est le père de l'enfant (Jésus est descendant de David par Joseph ; les gens du village connaissent Jésus comme étant le fils du charpentier
(Mt 13,55)), mais il ne l'est pas pleinement (« Marie se trouva enceinte par l'action du Saint-Esprit » (Mt 1,18)). 
En tant que père, Joseph va donner le nom à l'enfant
(Mt 1,21), le protéger, choisir le lieu de vie (Mt 2,23), aider cet enfant à grandir, lui apprendre un métier, l'accompagner un temps sur le chemin qui conduit à La Vie, puis, sachant que son œuvre est faite, l'abandonner à des Mains plus Grandes, lui demeurant dans l'anonymat. (Une fois que Jésus part sur les chemins de Dieu, on n'entend plus parler de Joseph (quand la famille de Jésus cherche à lui parler, Joseph est absent (Mt 12,46).
Joseph est donc un accompagnateur : il montre un Beau chemin, il échange, partage, apprend beaucoup de son enfant et sait, lorsqu'il le faut, s'éteindre. Selon Matthieu, c'est lui qui mène Jésus de Bethléem en Egypte (pour échapper à la mort) et d'Egypte à Nazareth (Jésus refait le trajet de Moïse : pharaon tue tous les nouveau-nés et Moïse doit quitter ses origines : famille et peuple ; puis Moïse sort d'Egypte, abandonne la vie "morte" pour se tourner vers la Pleine Vie). Joseph guide son enfant afin qu'il " traverse la mer "(nouvel exode)... et qu'il atteigne la "Terre de Dieu"... Matthieu aime à parler voyages lorsqu'il veut dire quelque chose de fort !

2- Chez Marc :

Chez Marc, le nom de Joseph n'est pas mentionné une seule fois. C'est le grand absent du récit.
Est-il mort ? Est-il indifférent à ce qui se passe ? Ou s'étant lui-même abandonné au Grand Mystère comprend-t-il mieux Jésus que le reste de la famille ne le fait.
(Mc 3,21) ? (Le comprenant, il le laisse marcher à sa manière vers Dieu...) ; (Matthieu dans son récit d'enfance nous décrit cet homme de foi abandonné à la volonté divine).

3-Chez Luc :

Chez Luc nous apprenons que Joseph est descendant du roi David (Lc1,27), qu'il est fiancé à Marie (Lc 1,27), qu'il habite Nazareth (avant la naissance de Jésus) (Lc 2,4), qu'il suit la "loi" des hommes (déplacement pour le rescencement) (Lc 2,5), qu'il rencontre des bergers (Lc 2,16), (chez Matthieu, on ne parle pas de Joseph lors de la visite des mages ; chez Luc, il est là pour accueillir les bergers... Tout ceci veut peut-être nous dépeindre la simplicité, l'humilité de Joseph ??), qu'il suit la Loi de Dieu (Lc 2,22,23,24), qu'il s'étonne de ce qu'on dit de Jésus (Lc 2,33) (chez Luc, Joseph n'a pas eu de songes, d'apparitions en rêve de l'Ange du Seigneur), qu'il vit à Nazareth et que chaque année il va à Jérusalem pour la fête de la Pâque (Lc 2,41), qu'il n'a pas toujours les yeux sur Jésus et qu'il lui fait confiance (il le cherche au bout d'une journée de marche) (Lc 2,43,44), qu'il ne le comprend pas toujours (Lc 2,50) et qu'il sait s'inquiéter (Lc 2,48), qu'il est , pour les villageois, le père de Jésus (Lc 3,23), (Lc 4,22).

     Petit plus :
L'épisode de Jésus à douze ans au temple nous dit que Joseph et Marie ont montré le chemin de Dieu à leur enfant (ils l'emmènent avec eux à Jérusalem... Jérusalem, ville lumière, ville vers laquelle tous les juifs montent parce que s'y rendre, c'est se déplacer vers Dieu, lui offrir du temps, de l'espace). Mais Jésus ne se contente pas du temps d'une fête pour être avec Dieu ! Lorsque ses parents redescendent, quittent la lumière, repartent vers leurs activités, leur famille, leur village, Jésus, lui, reste dans l'intimité, la proximité
(Lc 2,43) et Marie et Joseph ne s'en aperçoivent pas. Il va leur falloir marcher et chercher longtemps avant de le découvrir (de trouver ce qui leur était encore caché), le troisième jour (jour de résurrection), dans le temple (lieu où l'on s'offre à Dieu)...

4- Chez Jean :

***Pour Jean, Joseph est connu pour être père de Jésus : « N'est-ce pas Jésus, le fils de Joseph ? Nous connaissons bien son père et sa mère » (Jn 6,42) « Celui dont parlent Moïse et les prophètes, c'est Jésus, le fils de Joseph de Nazareth » (Jn 1,45)

En supplément